Ce soir sur la Cinq.

 

Retour vers le passé :

 

- « Les survivants de la fin du monde » (Jack Smight, 1977) avec John « Hannibal » Smith (« L’Agence tout risque, Jonathan et Jennifer, les justiciers milliardaires… » Comment ça : non !!!), Stringfellow Hawke (qui, dans Supercopter, formait avec Dominic Santini l’un des couples les plus romantique des années 80. Comment ça : non !!!)… Pardon, avec George Peppard et Jan-Michael Vincent. Résumé wiki : « Quelques membres d’une base militaire de l’US Air Force en Californie ont réchappé à la Troisième Guerre mondiale. Ils partent en véhicules de combat blindé à la recherche d’autres survivants sur la Terre ravagée et vont affronter les dangereuses mutations des éléments, de la faune et de la flore engendrées par le cataclysme nucléaire. » Pas de quoi faire wiki dans sa culotte, comme disait Brigitte Lahaie. Les héros affrontent des scorpions géants, bestioles un peu connes ayant une propension à se faire piquer avec un dard, avant de rencontrer une survivante (pratique pour la vaisselle) et un mioche joué par un Jackie Earle Haley déjà bien moche, futur Rorschach et remplaçant de Robert Englund dans un épisode de Freddy qui a le mérite d’endormir le spectateur (un comble pour le personnage). Les survivants formeront, donc, une représentation imagée de la bonne famille américaine avec le gamin pas beau, la femme (qui semble passer tout le voyage à se coiffer dans la salle de bain de la partie habitation du tank) remplaçant la mère, et les deux hommes (oups !!!) faisant office de pères (la bonne paire, donc). On se trouve face à un film reflétant le style de la science-fiction de l’époque, ou la peur de la Bombe donna des œuvres mémorables comme « L’Age de Cristal » ou « Soleil Vert », en plus optimiste toutefois. En effet, les héros trouverons leur terre promise, ressemblant étrangement à la campagne américaine, vaches y comprises (génial, y’aura des Mac Do !!!), voyant le personnage de George Peppard, ancien agent de sécurité, sourire devant cette chance de retrouver une vie normale (avec des hamburgers, donc) car « l’agent qui rit, c’est vraiment la dernière chance au dernier moment ». Signalons que la Fox misa beaucoup d’espoir dans ce film lors de sa sortie mais que le public lui préféra une autre production de la Fox se passant dans une galaxie lointaine, très lointaine… Un film à redécouvrir, donc, et qui rappellera beaucoup de souvenirs enfantins (nombreux sont les enfants qui auraient voulu le jouet du tank en voyant le film).

 

Les-Survivants-De-La-Fin-Du-Monde_30184_4ea689a8a34d4b4a4f0042a9_1320285146

Tank qu’il y aura des hommes, il y aura de l’espoir.

 

DAMNATION-ALLEY--3-

« J’adore qu’un plan se déroule sans accroc ! »

 

- Les nouveaux barbares (Enzo G. Castellari, 1982) avec Fred Williamson et Anna Kanakis. Résumé toujours aussi détaillé de wiki : « En 2019, après la fin de la Troisième Guerre mondiale, les rares rescapés tentent de survivre dans un monde dévasté où le gang des Templars cherche à annihiler toute forme de vie restante. » Ta da !!! Pas de quoi donner Sim aux Templars, comme dirait Roger Moore. A en perdre sa chemise grise. Le métrage contient quelques scènes autres qui font tout le gratin du cinéma italien de l’époque : le héros, nommé Scorpion (un nom à se prendre un coup de dard) courant, pour échapper à ses poursuivants en voiture, dans un ralenti en accéléré (à moins que ça ne soit l’inverse) digne de « l’homme qui valait trois milliards », la voiture du héros suréquipée comme la voiture de James Bond (coucou Roger !!!) alors que nous sommes dans un monde post-apocalypse, un gamin faisant office de Q, le héros se faisant déchirer la rondelle par le méchant de service (pour une fois que c’est le mec qui passe à la casserole, il fallait le signaler), « Débarquez moi, cœur ouvert au bout des doigts, j’ai viré de bord… » chantait Jean-Luc Lahaye. Un film à classer à coté de « 2019 après la chute de New-York ».

 

Un film qui reflète légèrement les années 80 :

 

NewBarbarians2

Michael Knight au volant de K2000 ?

 

TheNewB2

Lou Ferrigno dans « L’incroyable Hulk » ???

 

new-barbarians

Jane Badler alias Diana dans la série « V » ???

 

NewBarbarians9

Laura Palmer découverte enveloppée dans du plastique dans « Twin Peaks » ???

 

 

Réaction après la lecture de ce texte :

NewBarbarians1

 » Affligeant !!!! »

 

 


unpas2plus |
Le bogoss |
momo1775 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les hommes
| cinéma gay et lesbien
| APHRODYSIA WORLD : Ephéa