L’origine des extraterrestres ?

« Le chercheur, conspirationniste et ufologue MARC HUBER nous offre un nouveau livre vraiment remarquable que vous entendrez de nouveau parler dans les prochain mois. Nous publierons un autre article présentant les idées sophistiquées de cet auteur et le nouvel instrument d’interprétation qu’il a développé pour l’analyse des récits de science-fiction et des témoignages de contactés, la « ligne T-I » (Technique – Imaginaire).

Pour l’instant, lisons un extrait de la seconde partie, intitulée « Observation » :

«Voir c’est croire. Mais que faire lorsque ce en quoi nous croyons ne peut être observé ? Nous devons nous doter d’outils pour examiner l’objet de notre foi. Avec l’exemple d’un lien entre notre inconscient et des similitudes qui unissent la science-fiction et des rencontres avec des visiteurs de l’espace, nous devons accepter que ce que nous voyons puisse être tributaire de notre bagage culturel, notre expérience de vie, nos croyances, nos connaissances et/ou notre intérêt pour la science-fiction, les OVNIS et les extraterrestres.

Nous n’avons pas le choix. Notre cerveau est une éponge qui absorbe ce qu’on lui donne. Pour la science-fiction, cela se traduit souvent par des associations religieuses. Une puissance divine campée par les films Superman,  E.T. l’extra-terrestre et L’Homme des étoiles présentés au chapitre précédent. Dieu communiant avec Sid Patrick et des êtres mystiques se manifestant à George Adamski et Roseline Pallascio. Et alors ? Nous avons tous le droit d’associer au Christ une masse brune venant de l’espace qui est attirée par les sucreries et les enfants, un super parfait ou un clone qui ressuscite un animal. Ce qui me dérange est de constater que cela arrive à un moment où nos droits s’effritent au nom de la globalisation. Et malgré les efforts, ni Superman, ni l’homme des étoiles ou E.T. interviennent quand des gratte-ciel s’affaissent ou lorsque des manifestants sont matraqués par les forces policières. Personne pour exposer leurs puissances en protégeant la vie d’Afghans ou en détournant deux avions qui menacent des tours qui s’érigent vers le ciel.

(…)

L’apparence des visiteurs de l’espace et des OVNIS a heureusement changé avec les années. C’est fini les vaisseaux argentés qui rappellent da Deuxième Guerre mondiale. Nous sommes maintenant à l’époque des triangles noirs. C’est terminé la diversité d’êtres humanoïdes ; les Blonds, les créatures petites, géantes, poilues, chauves, vertes, blanches et macrocéphales. Nous voici à l’époque des Petits Gris dont le comportement fait penser à des robots biologiques ou à des zombies qui ne possèdent aucune liberté d’agir. C’est terminé les conversations philosophiques. Maintenant, il faut accepter de devenir un cobaye pendant que ces « six conséquences sociales » de Jacques Vallée marquent notre société (1) :

  1. La croyance aux OVNIS creuse le fossé entre le grand public et les institutions scientifiques.
  2. La propagande des Contactés affaiblit la conception qu’a l’homme de son libre arbitre vis-à-vis son destin.
  3. La croyance aux OVNIS renforce l’idée d’une unification politique à l’échelle mondiale.
  4. Les organisations de Contactés pourraient constituer le noyau d’une nouvelle religion.
  5. Les motivations irrationnelles et la crédulité vont de pair avec la croyance en une intervention extraterrestre.
  6. Il existe très souvent une corrélation entre les philosophies des Contactés, le racisme et l’adhésion à des systèmes politiques totalitaires hostiles à la démocratie.

Ces quelques mots pour vous dire que notre monde change. Les OVNIS et les extraterrestres changent. Nous changeons aussi. Tous un peu plus près des Petits Gris à reproduire des tâches comme des robots en laissant de côté les questions existentielles qui nuisent au gain et à la productivité. Tout se transforme à un point que pour expliquer les similitudes et harmonies entre les contacts, les Contactés et la science-fiction, il faille imaginer un concept pour aborder la raison de la présence d’OVNI dans le ciel terrestre, ce que cela provoque et dans quelle intention. C’est le défi de rendre visible ce qui ne l’est pas.

Le carburant, l’action et l’objectif

J’ai baptisé ce concept « Mécanique ». Pour faciliter sa compréhension, je la scinde en trois parties :

Le carburant est l’énergie de la Mécanique.  Une petite précision s’impose. Il ne fait pas référence à l’essence qui permet de déplacer une automobile, si nous prenons cet exemple. Il est la raison pour laquelle la voiture roule. Ainsi, si l’intelligence nous visite pour ramasser des cailloux et des bleuets sauvages, ces derniers deviennent le carburant. Sans vouloir vexer les fruits sauvages et les minéraux, je pense que les visiteurs de l’espace sont attirés par les humains.  Pourquoi ? Contrairement aux bleuets du Lac St-Jean ou à d’autres fruits qui se mangent avec de la crème glacée, l’humain est non seulement doté d’imagination, mais aussi d’une faculté de croire en des êtres paraphysiques et surnaturels. Ainsi, si nous cherchons le carburant, la raison d’être de la Mécanique, nous risquons de nous trouver, car nous avons la possibilité de méditer et de participer à des cultes et rituels religieux. L’aigle américain, le castor canadien, le chat Winigan, le poisson rouge d’Amélie Poulin, la banane, le bleuet et le caillou n’ont pas cette faculté.

Est-ce que les similitudes entre des contacts et des œuvres de science-fiction laissent présager que ce CARBURANT serait cette partie obscure de l’humain que nous nommons inconscient, comme cela fut envisagé au premier chapitre ? Depuis la révolution de la psychanalyse de Sigmund Freud (1856-1939) et Carl Gustav Jung (1875-1961), l’inconscient est devenu une explication à de nombreux phénomènes mystiques et à certaines possessions démoniaques, tout en étant associé à un monde primitif, plein de symboles et d’archétypes. C’est par ce lien entre notre inconscient et une force inconnue, l’intelligence derrière la Mécanique, que nous pourrions expliquer certaines expériences psychiques qui ouvrent la porte à des paradigmes religieux reposant sur nos croyances. Nous avons en exemple la télépathie qui a une place prédominante dans les rencontres extraterrestres ou les illuminations mystiques, parfois jumelée à des messages religieux ou à des prophéties. Ainsi, joint à cette faculté de prier, nous pourrions dire que l’inconscient serait l’autel de la transcendance, ou disons, la connexion où se branchent les extraterrestres.

Pour l’action, il s’agit du mouvement que la Mécanique reproduit machinalement. Son dénominateur commun, si vous préférez. Pour l’expérience des cinq Contactés et les œuvres de science-fiction qui sont jumelées par des similitudes, il s’agit de l’extraterrestre, plus précisément la croyance en des créatures provenant d’une autre planète. En promouvant la croyance extraterrestre, l’ACTION nous transporte dans un univers étrange ou la technologie se qualifie de paraphysique (parallèle à la physique), pendant que des phénomènes paranormaux affectent la perception de nous-mêmes, perturbent l’espace et le temps et modifient la réalité. L’idéal pour lier les visiteurs de l’espace à d’anciennes divinités, au point que depuis 50 ans, des rencontres avec les êtres du ciel se sont conclues par l’apparition de nouvelles religions et la réinterprétation des religions traditionnelles. Si vous préférez, l’OBJECTIF de la Mécanique consiste à instaurer les bases d’un culte extraterrestre.

Les-Illustrations-futuristes-de-Shusei-Nagaoka-13

Illustration de Shusei Nagaoka.

Vente

En affirmant qu’une intelligence fait la promotion de la croyance extraterrestre, je risque de heurter de nombreuses personnes qui soutiennent qu’une conspiration aurait pour objet de cacher l’existence des extraterrestres. En réalité, l’action de la Mécanique est entretenue par les gouvernements, des ufologues, des médias populaires, des producteurs et réalisateurs de téléséries. Pour résultat, les extraterrestres sont devenus des objets commerciaux qu’on vend dans des temples du marché mondial. Mais encore, cette promotion résulte d’une action menée par une intelligence qui manipule l’opinion publique. J’en arrive à cette conclusion en constatant qu’un large public est dans la cible.

Comme le l’ai noté, les extraterrestres et la science-fiction occupent toute la bande TI en étant autant lié à des récits invraisemblables qu’à des théories scientifiques surprenantes. Ils sont le paradoxe de la modernité, en unissant les mondes mystiques et matérialistes. Technologiquement supérieurs à nous, ils peuvent nous étudier, nous soigner, se déplacer dans l’espace en même temps qu’ils affectent notre imaginaire en s’entretenant de Dieu, de la Bible, de philosophies orientales ou de pratiques psychiques, tout en prédisant l’avenir. Clones et miracles de la technologie, je le redis, ils nous offrent une facette imaginaire importante, par la présence de télépathie, de lévitation et la création d’images mentales qui se fondent dans des expériences paranormales diverses.

Ainsi, quand nous parlons de l’action de la Mécanique, s’est pour constater que son objectif se rapproche d’un culte technicomystique que nous retrouvons en abondance dans la science-fiction, par cette association entre les extraterrestres et des pouvoirs déifiant pouvant initier les Contactés. Ceci permet de vendre des extraterrestres autant aux rêveurs qu’aux gens cartésiens. D’en acheter dans la rangée des produits imaginaires d’un supermarché et dans celle des produits techniques. Pour prix, pendant que des sectes émergent, du 13 au 17 juin 1992, le physicien David Pritchard et le psychiatre John Mack se sont retrouvés au Massachusetts Institute of Technology (MIT) pour discuter d’extraterrestres.

L’extraterrestre est une marchandise promise à un avenir resplendissant par sa capacité de s’introduire dans différentes couches de la société. Mais encore, comme pour d’autres produits, ils sont régis par cette loi commerciale :

« Le délai entre une publicité servant à vendre un produit et sa disponibilité sur les étagères doit être petit. »

(1) VALLÉE Jacques, OVNI: la grande manipulation, éditions du rocher, 1983, pages 266 à 269.

1168767

L’Alien pourrait faire autre chose que le signe nazi !

Source : Garpan.ca (le livre de Marc Huber : « La science-fiction et l’inquiétant mythe extraterrestre » en vente sur leur site)

 

Publicité et salles de ciné... |
Ton monde à toi. |
Horreur Vhs Collector |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cinéma Algérien
| Une semaine autour des "Swi...
| CINEFIL INFO